Comment utiliser sa trottinette électrique en zone urbaine ?

trottinette-electrique

Que l’on se déplace en gyropode, en trottinette électrique http://www.trottinetteelectrique.eu/, en gyroroue ou autre nouveau véhicule électrique individuel, il faut savoir qu’en utilisant ces engins en 2016, vous êtes parmi les pionniers, ceux qui doivent montrer l’exemple, ceux qui doivent être des références. Il est donc important d’adopter un comportement exemplaire, afin que tous les autres conducteurs ne soient pas mal jugés. Ces engins étant encore récents, il n’y a pas de réglementation les concernant, mais un grand avenir les attend et dans quelques années, ils seront encore plus utilisés que maintenant. Toutefois pour arriver à bien utiliser ces engins et ne pas gâcher leur côté sympathique, voici quelques conseils que vous pourrez mettre en application pour améliorer votre quotidien avec votre engin. En France, une note datant de juin 2015 précise que si les engins à roulettes et sans moteur comme les skateboards ou les trottinettes ne sont pas comparables à des véhicules, et peuvent rouler sur les trottoirs, les trottinettes dotées de moteur doivent rouler sur les routes si elles sont dotées de certains éléments.

Ces éléments sont un siège, et une vitesse pouvant dépasser 6 km/h. Si on observe un manquement par rapport à ces sujets, le responsable peut faire l’objet de diverses sanctions comme une contravention pouvant entraîner une amende entre 4 et 7 euros. Si le comportement du responsable est jugé dangereux, et qu’il y a eu mise en danger délibérée, les coupables peuvent encourir une peine de prison d’un an et une amende de 15 000 euros. Pour être plus claire, la trottinette électrique roulant à 6 km/h et moins peut circuler sur les trottoirs, pendant que tout véhicule qui roule à plus de 25 km/h doit obtenir un numéro d’identification unique de la part du Ministère de l’Intérieur qui est représenté par une plaque minéralogique.

Pour le moment les nouveaux véhicules sont utilisés sur les trottoirs et autorisés sur les pistes cyclables, mais ils sont totalement interdits d’utilisation sur les chaussées. En réalité, les autorités publiques sont assez souples dans la pratique. Pour les pistes cyclables, quand elles existent, il est possible de se servir d’appareils qui ne dépassent pas les 25 km/h, comme les trottinettes électriques. Sur les trottoirs il faut rouler très doucement, afin de ne pas heurter les passants, et ce lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable. Il faut se servir de la chaussée, uniquement dans les situations extrêmes lorsque vous ne disposez ni de piste cyclable ni de trottoir.