Les lieux de trekking à visiter au Maroc

trekking au maroc

Le Maroc est un magnifique pays aux paysages diversifiés et qui valent le détour, notamment quelques-unes des plus belles montagnes, ou « djebels » en langue arabe, et ses dunes du Sahara. Le Maroc, niché entre la mer Méditerranée et l’océan Atlantique, se prête à la randonnée toute l’année, été comme hiver, et c’est l’une des raisons pour laquelle les voyages vers cette destination de choix sont aussi courants. A la saison chaude, on peut par exemple gravir le djebel Toubkal, qui n’est rien d’autre que le point culminant d’Afrique du Nord. L’hiver, en revanche, lorsque la neige rend le Haut Atlas impraticable, on part à la découverte du djebel Sarhro. A mi-saison, la chaîne du Rif est la plus idéale.

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de ces montagnes, et vous ne connaissez peut-être pas tout court le Maroc, et vous êtes justement en train de préparer votre voyage, en famille, en couple ou entre amis. Ne vous inquiétez pas, nous avons regroupé dans cet article une liste des meilleures destinations marocaines pour du trekking, afin que vos vacances sportives soient réussies ! Dans tous les cas, à moins que vous ne connaissiez bien la région que vous allez visiter, nous vous conseillons de faire appel à un guide, une fois sur place, personnel ou en groupe.

Le Maroc, une destination de choix pour le trekking

Le Maroc ne se présente plus et a prouvé à de maintes reprises qu’il était une destination de choix au cœur de l’Afrique du Nord, avec ses dunes du Sahara et ses hauts plateaux. Au départ de France, il n’est pas si loin puisqu’il n’est qu’à quelques heures d’avion tout au plus ! Avec son paysage en relief, le Maroc est un pays qui offre de nombreuses occasions de s’essayer au trek ou de participer à une randonnée dans des environnements divers et variés. La randonnée ou le trek au Maroc, accompagné ou non d’un guide, reste l’une des meilleures façons de partir à la découverte des magnifiques villages berbères au cœur du désert marocain ou des vallées.

Les randonnées de quelques heures de marche tout au plus plairont aux touristes qui veulent profiter d’un voyage en famille, tandis que les trekks et ascensions les plus corsées feront le bonheur des sportifs. Le Maroc offre bon nombre d’activités en pleine nature dans différentes régions : Essaouira sur la côte atlantique, le désert marocain dans la vallée de Draa, les itinéraires et circuit à quelques kilomètres de Marrakech ou les trekks dans le Haut-Atlas. C’est en revanche une destination en pleine nature qui demande une attention écologique particulière : les traces de votre passage, les détritus et autres désagréments nuisent grandement à l’environnement. Il est également important d’arborer une grande tolérance en apprenant à respecter certaines coutumes des populations locales, berbères ou non, qui pourraient vous surprendre. C’est pourquoi il est toujours utile de faire appel à un guide une fois sur place, en groupe, en famille ou en amoureux, peu importe la durée de votre séjour.

Liste des lieux de trekking au Maroc

L’ascension et le circuit du Toubkal

Le djebel Toubkal est le point culminant et le plus haut sommet d’Afrique du Nord du haut de ses 4 167m de niveau d’altitude. C’est un trek très apprécié et réputé, qui propose environ 2 jours de marche au départ d’Imlil, à quelques kilomètres de Marrakech. Pour un voyage plus long et afin de profiter du paysage plus longtemps, vous pouvez emprunter le circuit du Toubkal en louant des mules, pour une durée de 7 à 10 jours. C’est une randonnée qui vous fait partir à la découverte d’une vie traditionnelle qui perdure encore aujourd’hui.

La traversée du massif du M’Goun

Le massif du M’Goun est lui aussi un haut lieu du trekking au Maroc. Il est situé au cœur du Haut-Atlas central et abrite le troisième sommet du pays, soit l’ighil M’Goun, et ses 4068 mètres de niveau d’’altitude. En été, vous pourrez traverser la « vallée heureuse » des Aït Bougmez et tomber sous le charme du mode de vie berbère, et l’hiver, vous pourrez sillonner les pentes enneigées du massif à skis. Le massif du M’Goun représente environ 4 jours de trek et s’adresse aux randonneurs de tout niveau. Le paysage est incroyablement diversifié et passe de vallées luxuriantes à des gorges arides.

La chaîne du Rif

La chaîne du Rif abrite les montagnes les plus basses du Maroc, avec un point culminant atteignant 2456 mètres de niveau d’altitude. Elle est particulièrement agréable au printemps, quand ses forêts de chênes verdoient et que ses pentes se sont recouvertes de fleurs sauvages. Le Rif s’étend sur près de 500 kilomètres de Tanger jusqu’au nord du Maroc, est en encerclé par la mer Méditerranée au nord et le Moyen-Atlas au sud. Vous pourrez y traverser le parc national de Talassemtane et ses villages berbères, jusqu’au sublime pont naturel, nommé le pont de Dieu, niché dans la magnifique région d’Akchour. N’oubliez pas de faire une étape à Chefchaouen, surnommée la ville bleue, et promenez-vous le long des ruelles de sa médina typique et calme.

L’ascension du djebel Saghro

Le djebel Saghro vous propose un trek de 5 à 6 jours à travers des paysages arides mais grandioses. Situé entre le Haut-Atlas, la vallée du Dadès et celle du Drâa, le djebel Saghro offre un voyage idéal pour l’hiver ou le printemps, lorsqu’il n’y fait pas trop chaud. C’est en réalité un massif volcanique aux paysages comprenant des gorges, tours et pitons rocheux, cascades et oasis, et dont l’ascension du point culminant, le Kouaouch, se fait sans difficulté. En hiver, vous pourrez même y croiser les nomades Aït Atta et de leurs troupeaux.

Les reliefs de l’Anti-Atlas

L’Anti-Atlas abrite les dernières montagnes marocaines avant la traversée des dunes du désert du Sahara, situé dans la région de Tafraoute. C’est un massif assez peu fréquenté, dans lesquels les randonneurs habitués gravissent le sommet du pic volcanique du djebel Siroua en une semaine, ou font un trek de 5 jours à travers les villages de la vallée des AmmeIn jusqu’au djebel Lekst. C’est un paysage ponctué d’amandiers, d’arganiers et de figuiers de barbarie, en fleurs au printemps. N’hésitez pas non plus à faire un tour du côté de la Vallée des Roses !

Haut-Atlas du Maroc

Bien se préparer pour son séjour de trekking au Maroc

Les cartes de randonnées, utiles à tous les voyages

Pour obtenir des cartes topographiques du Maroc, la meilleure adresse où s’en procurer est à la Direction de la cartographie à Rabat. On peut aussi trouver sur le site de l’ANFCC (Agence nationale de la conversation foncière, du cadastre et de la topographie) la liste des cartes disponibles à la vente. Ce sont principalement les cartes topographies du Maroc établies au 1/100 000 qui sont facilement disponibles aux voyageurs, qui ont le plus tendance à visiter un vaste secteur géographique. Les cartes plus spécifiques, établies au 1/50 000, sont elles moins souvent disponibles pour le grand public.

Vous pouvez également vous aider d’internet, mais pensez toujours à télécharger et à imprimer vos cartes, car pour des raisons évidentes, le réseau ne vous suivra pas partout !

Livres et brochures sur les reliefs marocains

L’ONMT (l’Office national marocain du tourisme) publie une brochure assez complète qui vous sera utile lors de votre voyage, intitulée « tourisme en montagne et au désert ». Elle est téléchargeable directement via leur site. Elle peut également vous être délivrée dans les bureaux de l’ONMT à Marrakech ou dans d’autres grandes villes du Maroc, ainsi que dans les bureaux des guides d’Imlil. Cette brochure vous permettra de mieux vous renseigner sur les itinéraires des treks du Maroc.

N’hésitez pas à faire de multiples recherches internet pour dénicher des livres et autres ressources vous permettant de glaner un maximum d’informations au sujet des treks et de manière générale, sur des voyages au Maroc.

Autres ressources

Pour obtenir des informations détaillées et le plus à jour possible au sujet des treks que vous préparez, n’hésitez pas à faire appel aux deux organismes suivants : le Club alpin français (CAF), qui gère les refuges dans le massif du Toubkal, et la Fédération royale marocaine de ski et de montagne (FRMSM), toutes deux basées à Casablanca. Leurs sites internet respectifs regorgent d’informations précieuses.

Bien s’équiper pour le trekking au Maroc

Vêtements de randonnée

Eté comme hiver, vous aurez besoin de chaussures de randonnée bien solides et déjà faites à vos pieds, au risque de vous retrouvez avec des ampoules qui vous gâcheront tous vos itinéraires de marche. Un coupe-vent imperméable est également un indispensable car le temps peut changer très rapidement. N’oubliez pas non plus un chapeau, des lunettes de soleil et un écran solaire à indice de protection élevé, et ce en toute saison !

De juin à août, prévoyez des chemises amples à manches longues et des pantalons amples en coton léger. Prévoyez aussi une polaire ou un pull car les nuits ont cependant tendance à être fraîches.

De novembre à mars, il vous faudra emmener des vêtements chauds et des bonnets de laine et des gants, particulièrement dans le Haut-Atlas. Les températures peuvent être très basses au Maroc durant l’hiver, peu importe où vous vous rendez.

Tentes et sacs de couchage

Lors de la planification de votre séjour de trekking au Maroc, il faudra vous pencher sur la question des nuits. Si vous comptez bivouaquer, une bonne tente vous sera nécessaire. Cette méthode est tout d’abord plus économique, vous permettra également d’éviter le monde dans les gîtes et refuges et surtout, vous permettra d’être tout à fait mobile et de trekker comme vous le souhaitez. Si vous n’en n’avez pas ou ne souhaitez pas vous encombrer pour le voyage, sachez que vous pouvez louer une tente de qualité auprès des tour-opérateurs, par l’intermédiaire de guides ou même au départ de certains circuits.

Il sera aussi impératif de vous procurer un sac de couchage bien chaud si vous trekkez dans le Haut-Atlas ou le djebel Saghro de septembre à début avril, car les températures peuvent descendre jusqu’à -10°C. Dans les chaînes de montagnes un peu plus basses en altitude, emportez avec vous un duvet conçu pour des températures basses, et ce même en été. Prévoyez un bon matelas de sol ou tapis de mousse, car le sol est très rocailleux.

Autres équipements

N’oubliez pas une trousse à pharmacie complète lors de votre trek, qui préviendra vos blessures et ampoules, courantes lors de randonnées en montagne ou plus généralement lorsque l’on marche beaucoup. Ajoutez à votre trousse des comprimés stérilisants ou un filtre mécanique pour l’eau, qui doit impérativement être traitée à moins d’être puisée directement à la source.

Attention à l’ascension de sommets supérieurs à 3 000 mètres de niveau d’altitude entre novembre et mai : ils nécessitent une expérience d’alpinisme solide dans des conditions hivernales. Seront indispensables piolets, crampons, pelles à neiges et autres équipements, que vous pourrez facilement louer sur place.